Entre Les Lignes

Chronique de France et d'ailleurs

Une bonne nouvelle : l’Autriche Ă©chappe Ă  un prĂ©sident d’extrĂȘme-droite. C’est un septuagĂ©naire, Ă©conomiste et Ă©cologiste, qui l’emporte. Le Vert contre le Brun !

Jean-Pol Baras

Lundi 16 mai

Bagdad connaĂźt encore trois attentats sur des marchĂ©s publics. Une cinquantaine de morts revendiquĂ©s par Daesh. Terrible constat. Et pourtant, si Daesh reprend la technique des attentats, c’est parce l’État islamique connaĂźt des revers.

Le terrorisme est ici un repli qui peut surprendre, mais qui s’avĂšre dĂ©routant pour ceux qui l’ordonnent. Les alliĂ©s ont dĂ©jĂ  frappĂ© Daesh plus de 8000 fois par la voie aĂ©rienne. Ce n’est cependant pas encore suffisant pour Ă©radiquer cette bĂȘte monstrueuse.

Alexander Van der Bellen (1944), économiste issu d'une famille de la bourgeoisie russe, était le candidat des écologistes autrichiens. © Euronews
Alexander Van der Bellen (1944), économiste issu d'une famille de la bourgeoisie russe, était le candidat des écologistes autrichiens. © Euronews

Une brĂšve escapade de trois jours au NigĂ©ria et dans quelques pays voisins donne l’occasion Ă  François Hollande d’annoncer une aide militaire accrue pour lutter contre les islamistes de Boko Haram ainsi qu’un plan de dĂ©veloppement du lac Tchad. Encore une information de toute premiĂšre importance qui passera presque inaperçue.

*

Revoir Police Python 347 (Arte, hier soir), le film qui lança la carriĂšre d’Alain Corneau grĂące Ă  un trio d’acteurs exceptionnel : Simone Signoret, Yves Montand et François PĂ©rier. On dĂ©laisse trop le souvenir de François PĂ©rier. C’était un homme franc, honnĂȘte, direct. Ces qualitĂ©s, il les avait dĂ©jĂ  dĂ©montrĂ©es en tant qu’étudiant au conservatoire. Son professeur, Louis Jouvet, enseignait le jour et jouait le soir Ă  la ComĂ©die française. Lors d’un exercice devant la classe, il avait demandĂ© Ă  PĂ©rier de donner une scĂšne d’une piĂšce de MoliĂšre. L’élĂšve s’exĂ©cuta. Verdict du maĂźtre, avec sa lĂ©gendaire intonation : « Si MoliĂšre vous a vu, il a dĂ» se retourner dans sa tombe ». RĂ©plique immĂ©diate du jeune François : « Eh bien alors il est Ă  l’endroit parce qu’il vous a vu hier soir dans L’École des femmes ». Quand on se projette dans ce moment, on ne peut que s’accorder sur ce point : le jeune homme avait non seulement du bagout mais aussi du culot.Les deux, ensemble, ça ne peut faire que du talent.

Mardi 17 mai

Avant Bernie Sanders, une autre personnalitĂ© du Vermont avait dĂ©jĂ  fait parler de lui dans les primaires dĂ©mocrates. C’était en 2004. Howard Dean, l’ancien gouverneur de cet État, avait innovĂ© en misant presque l’essentiel de sa campagne sur les liens que lui offrait internet. Il ne parvint pas Ă  percer pour autant. Aujourd’hui, Hillary Clinton possĂšde une Ă©quipe de plusieurs personnes qui ne s’occupent que de liaisons par Facebook. Howard Dean, qui s’était mis au service d’Obama en 2008 en dirigeant la campagne par le biais de l’informatique, aura pu vĂ©rifier cet adage : avoir raison trop tĂŽt, c’est avoir tort.

*

C’est l’histoire de François et François. Le premier dirige la France, le deuxiĂšme dirige l’Église. Il vient d’accorder un entretien Ă  La Croix, un journal qui paraĂźt dans le pays de François. Et comme tous les papes qui l’ont prĂ©cĂ©dĂ© depuis des siĂšcles et des siĂšcles, il ne peut s’empĂȘcher de s’immiscer dans la vie publique des États. François est un pape audacieux et social, trĂšs apprĂ©ciĂ© pour ses prises de positions qui bousculent les conservatismes du Vatican. Il prĂ©cise donc qu’ « un État doit ĂȘtre laĂŻque » car « les États confessionnels finissent mal ». Certes. Mais quelques paroles plus loin, il « adresse une petite critique Ă  la France » estimant que celle-ci « exagĂšre la laĂŻcitĂ© ». Il ne dit pas cependant ce qu’il entend par « exagĂ©rer la laĂŻcitĂ© ». Il suppose seulement qu’il s’agit sans doute de « l’hĂ©ritage des LumiĂšres ». Ah ! Les LumiĂšres ! Elles n’ont donc pas encore fini d’agacer
 Comme la vie Ă©tait simple dans l’obscuritĂ© !... François-prĂ©sident a invitĂ© François-pape dans son pays, que l’on qualifie toujours de « Fille aĂźnĂ©e de l’Église ». François-pape accepta mais il prĂ©cisa qu’il viendrait plutĂŽt aprĂšs la campagne Ă©lectorale. Pour l’heure, François-pape n’a pas encore donnĂ© de consigne de vote. Une premiĂšre conclusion s’impose toutefois : un François n’est pas l’autre.

Mercredi 18 mai 2016

Aux primaires dĂ©mocrates, Clinton remporte une (trĂšs) courte victoire dans le Kentucky tandis que Sanders gagne facilement l’Oregon. La vĂ©ritable caractĂ©ristique inĂ©dite de cette compĂ©tition, c’est la percĂ©e de Bernie Sanders, l’opposant socialiste (une Ă©pithĂšte considĂ©rĂ©e jusqu’ici comme un gros mot aux Etats-Unis) qui annonce son intention d’aller jusqu’au bout. Hillary Clinton va sans doute l’emporter, Sanders va immĂ©diatement s’y rallier, mais aprĂšs avoir nĂ©gociĂ© quelques Ă©lĂ©ments contenus dans son programme. Il est impĂ©ratif que Clinton batte Trump le 8 novembre. On aura ensuite tout loisir d’observer sa politique sociale.

*

Les commentaires de la prestation matinale de François Hollande sur Europe 1 (de 7 h 30 Ă  8 h 30) laissent perplexes. Bon sang quel dynamisme, quelle dĂ©termination ! On le sent dĂ©jĂ  en campagne, il va y aller ! Etc. Les sondages quant au souhait des Français de le voir candidat sont toujours trĂšs mauvais ; ceux des satisfaits et des mĂ©contents traduisent cependant une amĂ©lioration de la considĂ©ration que les citoyens lui portent. Il a, c’est sĂ»r, entamĂ© une longue marche. Ne pas nĂ©gliger sa capacitĂ© au combat tactique.

*

Pedro AlmodĂłvar connaĂźt bien les femmes. Il les aime, sait capter leurs peines et leurs tourments, leurs sentiments de tous ordres. Il les perçoit tellement bien qu’il sait les projeter sur l’écran aussi bien par le clin d’Ɠil plaisant (Femmes au bord de la crise de nerfs), ( Tout sur ma mĂšre) que dans le drame familial. Cette veine-ci est admirablement mise en Ă©vidence avec Julieta, l’histoire d’une maman dont la fille se distancie au point de ne plus lui donner des nouvelles pendant treize ans. Emma Suarez interprĂšte le rĂŽle de cette femme perdue d’elle-mĂȘme, aussi bien dans les moments de bonheur que dans les pĂ©riodes tristes ou mĂȘme de totale dĂ©rĂ©liction.

Jeudi 19 mai

La compĂ©tition des primaires amĂ©ricaines consiste en une longue marche Ă©prouvante, parfois mĂȘme Ă©reintante. Bernie Sanders l’assume d’une façon juvĂ©nile, dopĂ© sans doute par ses brillants rĂ©sultats. Il aura 75 ans le 8 septembre prochain. Á le suivre, on se demande comment les concurrents d’Alain JuppĂ© aux primaires de la droite française pourront encore arguer de son Ăąge, lui qui n’en aura que 71 le 15 aoĂ»t


*

Auteur d’un nouvel opus en faveur de l’Union europĂ©enne (Le Mal europĂ©en, prĂ©face de Daniel-Cohn-Bendit, Ă©d. Plon), Guy Verhofstadt, le prĂ©sident des parlementaires libĂ©raux, voit dans le rĂ©fĂ©rendum britannique du 23 juin une chance de rĂ©tablir une avancĂ©e constructive Ă  commencer par la crĂ©ation d’un gouvernement de la zone euro, d’assumer pleinement une Europe Ă  deux vitesses. Voit-il des intentions de soutenir pareille rĂ©forme chez les membres principaux ? « François Hollande m’a donnĂ© l’impression d’ĂȘtre convaincu de la nĂ©cessitĂ© d’agir dans un proche avenir et devrait, en tout cas, Ă©voquer cette question aprĂšs le vote britannique. » On peut parier sur le fait que comme Mitterrand, si Hollande Ă©tait rĂ©Ă©lu, il se consacrerait prioritairement Ă  la construction europĂ©enne. Mais qu’il s’y attache dĂšs l’étĂ©, ce serait un gage de conviction mais aussi un tĂ©moignage de nĂ©cessitĂ© urgente. Il est vrai qu’en 2017, aprĂšs l’élection prĂ©sidentielle française et les lĂ©gislatives qui suivront, ce sera au tour de l’Allemagne de prĂ©parer les siennes qui devraient se tenir au dĂ©but de l’automne.

Vendredi 20 mai

Extrait de CrayonnĂ© un lundi matin (belle expression en forme de parabole pour Ă©viter de dire BĂąclé  Tout simplement
), la chronique hebdomadaire de Bernard-Henri LĂ©vy dans Le Point :

« La plus grande ruse du diable, dit-on, est de faire croire qu’il n’existe pas. Et si, pour Dieu, c’était l’inverse ? Et si sa ruse majeure Ă©tait de faire croire qu’il existe ? PiĂšge de l’ontologie du divin. Donc de la thĂ©ologie. Et bien sĂ»r du fondamentalisme. »

Soit. C’est une hypothĂšse rabĂąchĂ©e, cependant, prenons-lĂ , pourquoi pas ?... Mais surtout, pourquoi le philosophe se plaĂźt-il d’ajouter :

« Á quoi j’oppose, pour ma part, l’esprit du judaĂŻsme et son irrĂ©ligion » ?

On n’en finira donc jamais avec ces branches de monothĂ©isme


« L’hypocrisie de l’irrĂ©ligion » disait dĂ©jĂ  Joseph Joubert


Samedi 21 mai

L’Olympique de Marseille a fait ce qu’il a pu mais le Qatar, appelĂ© pour la circonstance Paris Saint-Germain, a remportĂ© la finale de la Coupe de France de football. Sur la CannebiĂšre et le Vieux Port, les supporteurs inconditionnels (et les autres) vont suivre de prĂšs les tractations Ă  venir. Le prestigieux club est Ă  vendre, il devrait aussi changer de prĂ©sident et d’entraĂźneur, acquĂ©rir les services de deux ou trois joueurs d’exception pour redorer son blason. De quoi alimenter les conversations durant les semaines et les mois Ă  venir. Quant Ă  la Bonne MĂšre, elle risque d’ĂȘtre maintes fois sollicitĂ©e.

*

MathĂ©maticien, Ă©crivain, philosophe, Bernard Le Bouyer de Fontenelle vĂ©cut 99 ans, 10 mois et 29 jours. Ce fut sans doute cette longue durĂ©e qui l’inspira sur son lit de mort : « Il est temps que je m’en aille, je commençais Ă  voir les choses telles qu’elles sont. » Il paraĂźt que cette rĂ©flexion avait beaucoup intĂ©ressĂ© les surrĂ©alistes.

Dimanche 22 mai

Le nouveau Premier ministre turc s’appellera Binali Yldrim. Il vient d’ĂȘtre dĂ©signĂ© prĂ©sident de l’AKP avec un score corĂ©en. ÂgĂ© de 60 ans, il Ă©tait ministre des Transports dans le gouvernement dĂ©missionnaire. Mais ce ne sont pas lĂ  ses principales caractĂ©ristiques. Celle pour laquelle il a Ă©tĂ© dĂ©signĂ© est, est
 On le donne en mille
 Est qu’il est un affidĂ© de Recep Erdogan. ÉlĂ©mentaire mon cher Watson !

*

On ne connaĂźtra pas ce soir le nom du nouveau prĂ©sident autrichien. Certes, le candidat d’extrĂȘme droite totalise pour l’heure 51,9 % des voix, mais il y a lieu Ă  prĂ©sent de procĂ©der au dĂ©compte des votes par correspondance et ceux-ci sont exceptionnellement trĂšs nombreux (900.000 voix soit prĂšs de 14 % des suffrages). Un revirement est encore possible tandis que les partisans de Hofer fĂȘtent dĂ©jĂ  la victoire de leur candidat et que deux Ă  trois cents traduisent leur liesse en effectuant le salut nazi.

*

Le Festival de Cannes n’a pas failli Ă  sa tradition. Les parties les plus importantes de son palmarĂšs sont Ă  nouveau trĂšs politiques. Le film Le Client de l’Iranien Asghar Farhadi reçoit non seulement le prix du ScĂ©nario mais de surcroĂźt, il est honorĂ© aussi grĂące au prix d’InterprĂ©tation masculine qui revient Ă  Shahad Hosseini ; des noms qui ne sont encore connus que des cinĂ©philes mais que l’on apprendra trĂšs vite Ă  repĂ©rer dans les affiches, compte tenu de leur Ăąge et de leur rĂ©vĂ©lation. Xavier Dolan, trĂšs Ă©mu en recevant le Grand prix pour Juste la fin du monde, cite Anatole France : « Je prĂ©fĂšre la folie des passions Ă  la sagesse de l’indiffĂ©rence ». Quant Ă  Ken Loach, qui reçoit sa deuxiĂšme Palme d’or avec Moi, Daniel Blake (la premiĂšre lui avait Ă©tĂ© octroyĂ©e il y a dix ans pour Le vent se lĂšve), il prononce un discours virulent contre le nĂ©o-libĂ©ralisme qu’il termine par : « Un autre monde est possible ! » On n’en attendait pas moins de lui.

Lundi 23 mai

L’Autriche a Ă©chappĂ© de justesse Ă  une prĂ©sidence d’extrĂȘme droite. Les nombreux votes par correspondance ont inversĂ© les scores connus hier soir. On estime que ces suffrages Ă©manent de citoyens autrichiens vivant hors de leur pays et partisans d’une Europe plus forte et plus unie, ainsi que de personnes trĂšs ĂągĂ©es de l’intĂ©rieur du pays qui auraient connu les horreurs de la Seconde guerre mondiale. LibĂ©ral, centriste sensible aux thĂšses Ă©cologistes, le nouveau prĂ©sident, Alexander Van der Bellen, ancien professeur d’économie, qui remporte finalement le scrutin avec 50,3 % des voix, n’aura Ă©videmment pas la tĂąche aisĂ©e. Puissent les grandes familles politiques traditionnelles (les sociaux-dĂ©mocrates et la dĂ©mocratie chrĂ©tienne) l’aider Ă  redonner au pays l’élan de civisme qui lui manqua.

*

Barack Obama continue de tracer son sillon pour l’Histoire. Le voici dans le Sud-Est asiatique avant de se rendre Ă  Hiroshima, signalant que l’embargo sur la vente de matĂ©riel militaire au Vietnam sera levĂ©. De jour en jour, il apporte la preuve que les États-Unis vivent vraiment dans un rĂ©gime prĂ©sidentiel, n’en dĂ©plaise aux RĂ©publicains, pourtant majoritaires au CongrĂšs.

*

Á Grenoble, le siĂšge de la fĂ©dĂ©ration de l’IsĂšre du Parti socialiste a Ă©tĂ© criblĂ© de balles. Ce n’est pas le premier mais pour l’instant, ce type d’information figure toujours dans les pages de faits divers.

*

CĂ©line Dion : « Pour RenĂ©, je reprends goĂ»t Ă  la vie. » « Pour René  » On se croirait dans un film de Dany Boon.

 

AddThis Social Bookmark Button
 

Pourquoi faire un don?

Infolettre

Amis du Monde Diplo.

A lire

left direction
Ils ont voté le Brexit !
var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : 'facebook,twi...
Le monde bouge. Nous aussi.
Pour un site qui se veut le chantre d'un monde plus libre, plus Ă©gal et plus fraternel, l...
France et Belgique sous l'orage et la grĂšve
Pour des raisons familiales, j'ai dĂ» faire un saut de Bruxelles Ă  Montpellier. DĂ©part m...
Que se passe-t-il dans les prisons...?
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
Paul Trigalet, le chevalier des précaires
Bernard Ide publie la biographie du prĂȘtre-ouvrier carolo, militant du logement, qui s’...
Le « mur de l’eau »
Nous avons Ă©tĂ© inondĂ©s, voire mĂȘme submergĂ©s par trop d’eau. Et pourtant, ces dĂ©sa...
Kant Ă  l'info...
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
La convalescence du commissaire...
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
ComplÚtement noyé
L'actualité, finalement, c'est comme une crue : on la voit arriver, on constate les dég...
Laconismes
Devenez lanceur d’alerte sans diplĂŽme Roger Avau ÉLOGE DE LA MÉMOIRE Un archĂ©olog...
D’Est en Ouest : CafĂ© Society
CinĂ©ma Lucie Van de Walle Le 11 mai dernier, le film “CafĂ© Society” de Woody Alle...
Piano & vélo
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
Malte, refuge ou impasse ?
Sur une Ăźle minuscule et belle, des demandeurs d’asile somaliens rĂȘvent d’une Europe...
Laconismes
La vĂ©ritĂ© ? Ça doit sortir sous peu. Roger Avau ÉLOGE DE LA MÉMOIRE Ô temps, ĂŽ m...
Roger Job et Frédéric Loore au Musée de la Photo
Avec les deux reporters qui ont accompagné les flics des stups de Charleroi pendant cinq ...
Rompez
Anne-Catherine Van Santen var addthis_config = {username : 'entreleslignes', servi...
ScĂšne de rue Ă  Bruxelles...
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
Acte 3, fin
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
Acte 2
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
Acte 1
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
right direction

Nous parrainons

Bruxelles Bondy Blog

Pour.Press

POUR

Sondage

On ne peut pas accueillir toute la misĂšre du monde est une phrase
 

Je bouge, alors suivez-moi : EntreLignes
Twitter
You are here: Accueil Entre Les Lignes Chroniqueurs occasionnels Chronique de France et d'ailleurs

Pour toute information :


Logo Entre les Lignes

QRCode-ELL-Pt