Entre Les Lignes

Chronique de France et d’ailleurs

L’histoire et ses commĂ©morations ou sa rĂ©Ă©criture au cƓur de l’actualitĂ© de cette fin de mois de mai.

Jean-Pol Baras

Mardi 24 mai. Une heure d’entretien sur France-Culture pour François Hollande, l’occasion de se poser la question de la trace qu’il laissera, du besoin de mĂ©moire aboutissant Ă  des commĂ©morations, et tout logiquement, « nous ne faisons pas que rappeler l’Histoire, nous la faisons ! » Mitterrandien vous dit-on, mitterrandien


Jusqu’en 1858, ceux des Japonais qui connaissaient une deuxiĂšme langue parlaient le nĂ©erlandais. Ce n’est qu’à partir de cette date, les relations commerciales s’amplifiant plus loin que les comptoirs des Pays-Bas, que commença l’apprentissage de l’anglais et du français au pays du Soleil levant.

Novembre 1945, vue aĂ©rienne du cƓur de la ville d'Hiroshima. Voir le documentaire officiel US:
Novembre 1945, vue aĂ©rienne du cƓur de la ville d'Hiroshima. Voir le documentaire officiel US: "Tale of two cities", The War Department, Army-Navy 1946 en Realvideo 33Kb. Source: http://www.dissident-media.org/infonucleaire/raisons.html

Mercredi 25 mai

Non content d’avoir bloquĂ© une partie du pays en s’attaquant Ă  la distribution de l’énergie, le syndicat CGT veut Ă  prĂ©sent transformer la France en nouvelle URSS. Une tribune de son maĂźtre, Philippe Martinez, a Ă©tĂ© fournie Ă  toute la presse. Seuls les journaux qui la publient sont en vente. RĂ©sultat : on ne trouve que L’HumanitĂ© dans les kiosques. Cette attaque Ă  la libertĂ© de la presse dans un pays oĂč la libertĂ© d’expression figure dans sa Constitution est une honte doublĂ©e d’une imbĂ©cillitĂ© puisqu’à terme, cette mesure risque d’envoyer au chĂŽmage des ouvriers affiliĂ©s au syndicat du Livre, une section importante de la CGT.

♩

CafĂ© society , le nouveau film de Woody Allen, est comme toujours dĂ©licieusement cruel. Cette fois, en plus de la haute sociĂ©tĂ© nouillorquaise, c’est le microcosme hollywoodien qui en prend pour son grade sur fond d’amour dĂ©chirĂ©, dĂ©chirant. Une caricature classique chez ce pince-sans-rire oĂč l’humour juif ponctue Ă©videmment les traits. Quant Ă  l’accompagnement musical, il est une fois encore admirablement choisi, savoureux dans sa multiplicitĂ©.

Jeudi 26 mai

On parle beaucoup ces jours-ci de Miles Davis, qui aurait eu 90 ans aujourd’hui, un an de plus que Juliette GrĂ©co avec laquelle il partagea une belle histoire d’amour en 1949. Il faut s’attendre Ă  ce que le 25e anniversaire de sa mort, le 28 septembre prochain, soit plus encore Ă©voquĂ© dans les milieux musicaux. Pour l’heure, on retiendra la phrase trĂšs mozartienne du gĂ©nial trompettiste : « Á quoi sert-il de jouer toutes les notes ? Il suffit de jouer les meilleures
 ! » Miles Davis, le MallarmĂ© du jazz.

Vendredi 27 mai 2016

Obama, premier prĂ©sident amĂ©ricain Ă  se rendre Ă  Hiroshima, n’a pas prĂ©sentĂ© d’excuses. C’est mieux ainsi. La mode des repentances Ă©tait devenue insupportable. De surcroĂźt, des excuses sur ce sol d’horreurs eussent Ă©tĂ© indĂ©centes. Une prise de parole invitant les grandes nations Ă  supprimer leur arsenal nuclĂ©aire. Soit. Mais ce sera un vƓu pieux, d’abord parce que les Etats-Unis n’élimineront jamais leur stock complĂštement. Éviter une propagation est dĂ©jĂ  une vraie mesure ; surveiller des pays instables et fous (Obama cite Ă  raison la CorĂ©e du Nord) est indispensable. RĂ©duire les stocks est dĂ©jĂ  en application partout. Cela dit, la dissuasion nuclĂ©aire a quand mĂȘme une longue carriĂšre devant elle.

Samedi 28 mai

Un peu plus Ă  droite s’il vous plaĂźt
 Les ministres les plus modĂ©rĂ©s du gouvernement israĂ©lien dĂ©missionnent depuis que Benyamin Netanyahou y a fait entrer Avidgdor Lieberman, l’une des personnalitĂ©s les plus va t’en guerre de l’État hĂ©breu. Vendredi prochain, en prĂ©sence de John Kerry, s’ouvre Ă  Paris la confĂ©rence israĂ©lo-palestinienne chargĂ©e de relancer le processus de paix. Autant dire que l’initiative ne dĂ©bouchera pas sur les solutions trĂšs positives. Á moins qu’un miracle
 Par exemple, que les services secrets aient dĂ©couvert une menace djihadiste


♩

Une moitiĂ© de Madrid pleure, une autre rit. Le Real vient de remporter la 11e Coupe d’Europe de son histoire en battant l’Athletico. C’est l’évĂ©nement sportif de la soirĂ©e. Les deux finalistes sont tous deux espagnols ; voilĂ  l’évĂ©nement. La moitiĂ© de Madrid pleure mais tout le pays devrait ĂȘtre fier de sa richesse en ce sport de compĂ©tition-là


Dimanche 29 mai

Il Ă©tait difficile, pour François Hollande et Angela Merkel, de cĂ©lĂ©brer le 100e anniversaire de la bataille de Verdun en posant un geste symbolique plus fort que cette poignĂ©e de mains Ă©changĂ©e pendant la Marseillaise par François Mitterrand et Helmut Kohl devant un cercueil garni des deux drapeaux, allemand et français, le 22 septembre 1984. Ils sont cependant parvenus Ă  laisser une trace, par leurs prises de paroles, par le fait de rallumer la flamme de conserve, et en invitant quelques milliers d’enfants des deux pays Ă  s’ébattre parmi les croix de bois pour symboliser le radieux de l’avenir commun au-dessus des horreurs passĂ©es.

♩

CinquiĂšme puissance Ă©conomique latino-amĂ©ricaine, pays disposant du plus grand nombre de rĂ©serves pĂ©troliĂšres prouvĂ©es, qui produit plus de 2,5 millions de barils par jour, le Venezuela connaĂźt une pĂ©nurie alimentaire. Les images diffusĂ©es dans le monde entier montrent les rayons des supermarchĂ©s dramatiquement vides. Il est certains que les 31 millions d’habitants, quasiment tous atteints par le manque d’approvisionnement alimentaire, vont tĂŽt ou tard se soulever. MĂȘme les hĂ©ritiers d’Hugo Chavez reconnaissent leurs carences ! C’est dire ! 


Lundi 30 mai

Dans un discours public Ă  Istanbul, le prĂ©sident Erdogan « condamne la rĂ©pression policiĂšre en France ». Surtout ne pas s’indigner pour cette inadmissible immixtion dans les problĂšmes intĂ©rieurs d’un pays Ă©tranger ; c’est ce qu’il attend. Sourire, forcĂ©ment sourire


♩

Á prĂ©sent que la principale commĂ©moration du centenaire de la Grande guerre est passĂ©e, il est fort probable que plus rien ne sera Ă©voquĂ© jusqu’au 11 novembre 2018. Il y aurait pourtant beaucoup Ă  dire sur les pauvres soldats qui n’en pouvaient plus, qui, patriotes, devenaient rĂ©fractaires, poussĂ©s Ă  bout, et qui passaient par le peloton d’exĂ©cution, abattus par leurs frĂšres d’armes sous les ordres de leurs propres officiers. L’annĂ©e 1917 fut trĂšs prolixe dans cette catĂ©gorie de fusillĂ©s-lĂ , ajoutant un peu plus d’abjection, de bassesse, de saloperie Ă  la stupiditĂ© de la guerre. Durant ses annĂ©es Ă  Matignon, Lionel Jospin osa Ă©voquer le drame des mutins Ă©puisĂ©s, frappĂ©s de condamnation Ă  mort par un Conseil de guerre qui se devait d’éviter la propagation de leurs actes. Que le prĂ©sident de la RĂ©publique fraĂźchement Ă©lu s’empare de cette griffe de l’Histoire l’an prochain serait tout en son honneur. Sinon, qu’est-ce que les adeptes du commĂ©moratisme peuvent prĂ©parer ? La mort de Charles Baudelaire (31 aoĂ»t 1867) ? Celle de Marie Curie (7 novembre 1917) ? Celle de Mata Hari pour rester dans la Grande guerre (15 octobre 1917) ? Ou celle d’Auguste Rodin (17 novembre 1917) ? Le 200e anniversaire de Pierre Larousse ne devrait, quant Ă  lui, point passer inaperçu
 Et l’on s’intĂ©ressera perfidement Ă  la maniĂšre dont le Parti communiste et le journal L’HumanitĂ© s’attacheront Ă  raviver les Ă©lans de la RĂ©volution d’Octobre


Mardi 31 mai

Il avait pris en otage l’ethnologue-archĂ©ologue Françoise Claustre dans le dĂ©sert du Tibesti le 21 avril 1974. C’est ainsi qu’il fut connu en Occident. La sĂ©questration dura encore 9 mois aprĂšs que le prĂ©sident Giscard d’Estaing eut payĂ© la rançon. 33 mois au total. Il devint maĂźtre du Tchad, dictateur absolu. Des centaines de Tchadiens moururent sous ses ordres. Son procĂšs vient d’avoir lieu Ă  Dakar, au SĂ©nĂ©gal, et non pas dans le pays qu’il mit Ă  genoux. C’est inĂ©dit. Le voici condamnĂ© Ă  la perpĂ©tuitĂ©, et non pas Ă  la peine capitale. C’est inĂ©dit aussi, d’une certaine maniĂšre. Les choses se sont dĂ©roulĂ©es de maniĂšre impeccable, la justice a fonctionnĂ© parfaitement. Le verdict a Ă©tĂ© saluĂ© dans une liesse simple, sobre et solennelle. Il est bon de s’en souvenir, et de saluer l’Afrique.

♩

Anne Hidalgo, maire de Paris, va ouvrir un camp pour rĂ©fugiĂ©s syriens dans le Nord de la capitale. Il est bon aussi de s’en souvenir, et de saluer cette femme socialiste, digne des valeurs qu’elle dĂ©fend et qu’elle sait transformer, de paroles en actes.

 

AddThis Social Bookmark Button
 

Pourquoi faire un don?

Infolettre

Amis du Monde Diplo.

A lire

left direction
Ils ont voté le Brexit !
var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : 'facebook,twi...
Le monde bouge. Nous aussi.
Pour un site qui se veut le chantre d'un monde plus libre, plus Ă©gal et plus fraternel, l...
France et Belgique sous l'orage et la grĂšve
Pour des raisons familiales, j'ai dĂ» faire un saut de Bruxelles Ă  Montpellier. DĂ©part m...
Que se passe-t-il dans les prisons...?
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
Paul Trigalet, le chevalier des précaires
Bernard Ide publie la biographie du prĂȘtre-ouvrier carolo, militant du logement, qui s’...
Le « mur de l’eau »
Nous avons Ă©tĂ© inondĂ©s, voire mĂȘme submergĂ©s par trop d’eau. Et pourtant, ces dĂ©sa...
Kant Ă  l'info...
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
La convalescence du commissaire...
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
ComplÚtement noyé
L'actualité, finalement, c'est comme une crue : on la voit arriver, on constate les dég...
Laconismes
Devenez lanceur d’alerte sans diplĂŽme Roger Avau ÉLOGE DE LA MÉMOIRE Un archĂ©olog...
D’Est en Ouest : CafĂ© Society
CinĂ©ma Lucie Van de Walle Le 11 mai dernier, le film “CafĂ© Society” de Woody Alle...
Piano & vélo
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
Malte, refuge ou impasse ?
Sur une Ăźle minuscule et belle, des demandeurs d’asile somaliens rĂȘvent d’une Europe...
Laconismes
La vĂ©ritĂ© ? Ça doit sortir sous peu. Roger Avau ÉLOGE DE LA MÉMOIRE Ô temps, ĂŽ m...
Roger Job et Frédéric Loore au Musée de la Photo
Avec les deux reporters qui ont accompagné les flics des stups de Charleroi pendant cinq ...
Rompez
Anne-Catherine Van Santen var addthis_config = {username : 'entreleslignes', servi...
ScĂšne de rue Ă  Bruxelles...
Jean-Claude Salemi var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compa...
Acte 3, fin
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
Acte 2
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
Acte 1
Jorge Copuse var addthis_config = {username : 'entreleslignes', services_compact : '...
right direction

Nous parrainons

Bruxelles Bondy Blog

Pour.Press

POUR

Sondage

On ne peut pas accueillir toute la misĂšre du monde est une phrase
 

Je bouge, alors suivez-moi : EntreLignes
Twitter
You are here: Accueil Entre Les Lignes Chroniqueurs occasionnels Chronique de France et d’ailleurs

Pour toute information :


Logo Entre les Lignes

QRCode-ELL-Pt