Entre Les Lignes

Blanc comme neige

L'arrivée de l'hiver ne donne pas que de jolies photos mais a de curieuses résonances avec l'actualité

Jean Rebuffat

La faiblesse de l'homme face aux forces de la nature, qu'il défie pourtant et qui pourraient bien se venger avant longtemps, est illustrée par les premières averses de neige qui viennent de traverser l'Europe occidentale mais aussi correspond assez aux impasses dans lesquelles ce XXIème siècle démarre si péniblement.

Que nous soyons de gauche ou de droite, force nous est de constater, en effet, que nous fonçons dans le mur, certes en cherchant la pĂ©dale de frein, mais dans l'attente d'un modèle de dĂ©veloppement et de gestion de l'Ă©conomie et de l'Ă©cologie qui sera vraiment viable. Les idĂ©ologies sont en berne. Qu'elles soient religieuses ou politiques (pour tant qu'il y ait de rĂ©elles diffĂ©rences entre ces deux mots...), ces idĂ©ologies font bonne mine et beaucoup y adhèrent par esprit de demi-tour : cela avait si bien marchĂ© jusqu'ici ! Alors on retourne prier, alors on devient ultralibĂ©ral ou on pense que Marx n'avait peut-ĂŞtre pas tort, donc entièrement raison. Pire encore, a-t-on vraiment essayĂ© le fascisme ?

Le blanc est dans certaines civilisations la couleur du deuil, mais nous l’associons au renouveau. Qui a raison? © Photo Jean Rebuffat

Cette impuissance de l'Ă©poque est tragiquement prĂ©sente dans l'actuel gouvernement français et cet aveu implicite que la bonne volontĂ© ne suffit pas exaspère son opinion publique : l'hiver, Ă  Florange, sera bien triste... Mais mĂŞme les pays les plus riches ont des problèmes analogues. Prenez le Grand-DuchĂ© de Luxembourg, par exemple, juste Ă  cĂ´tĂ© de la Lorraine dĂ©vastĂ©e. L'âge de la retraite vient d'y ĂŞtre repoussĂ© Ă  68 ans ! Certes, on pourra partir avant, mais avec naturellement moins de pension. Le but de la manĹ“uvre est de retarder le dĂ©part rĂ©el, qui aujourd'hui s'effectue Ă  59 ans alors que l'âge thĂ©orique est de 65 ans. Ce n'est pas fait pour embĂŞter les gens mais parce qu'au milieu du siècle, le Grand-DuchĂ© comptera 45% de retraitĂ©s et qu'un simple calcul actuaire indique que c'est littĂ©ralement impayable, surtout que la crainte existe de voir beaucoup de ces retraitĂ©s ne pas dĂ©penser sur place leurs revenus, car les actifs sont souvent des navetteurs venus de France, d'Allemagne et de Belgique.

Le XXIème siècle risque d'ĂŞtre celui de la dĂ©sillusion. Elle touchera d'abord la vieille Europe pour deux raisons : la conscience sociale y est plus grande qu'ailleurs, cĂ´tĂ© positif, et cĂ´tĂ© nĂ©gatif, l'Ă©goĂŻsme du dĂ©veloppement Ă  tout prix (Ă©cologie, esclavagisme, colonialisme) a tout de mĂŞme bien vieilli. Un exemple : tandis que les AmĂ©ricains gagnent une gĂ©nĂ©ration dans le modèle actuel en exploitant les gaz de schiste, l'Europe ne semble guère s'y rĂ©soudre... Elle fait bien : on voit que gagner du temps, tout pragmatique que cela paraisse, c'est laisser empirer les problèmes. Avez-vous remarquĂ© ? Toutes ces dernières annĂ©es, la neige tombe en abondance au dĂ©but du mois de dĂ©cembre, en Europe occidentale...

AddThis Social Bookmark Button
 

Infolettre

A lire

Nous parrainons

Pour.Press

Sondage

Photos, au hasard ...

Menu général

Contenu

Je bouge, alors suivez-moi : EntreLignes
Twitter
You are here:

Pour toute information :


Logo Entre les Lignes

QRCode-ELL-Pt