Entre Les Lignes

Le Luxembourg (moi les poches)

Un ancien ministre des Finances luxembourgeois Ă©tait un petit malin. Heureusement, l'Europe veillera Ă  ce que tout cela ne se passe plus, le prĂ©sident s'y engage. Ah, c'est le mĂȘme?

Jean Rebuffat

Jean-Claude Juncker a Ă©tĂ© l'inusable ministre des Finances du Grand-DuchĂ© du Luxembourg jusqu'en 2009 - et Premier ministre en mĂȘme temps, poste qu'il ne perdit qu'en 2013, les dĂ©mocrates-chrĂ©tiens Ă©tant renvoyĂ©s dans l'opposition au profit d'une coalition hĂ©tĂ©roclite dite gambienne et unissant autour du parti libĂ©ral et du nouveau Premier, Xavier Bettel, des libĂ©raux, des socialistes et des Ă©colos.

Le Grand-DuchĂ© est connu pour ses charmes fiscaux et ce petit pays dĂ©brouillard a astucieusement profitĂ© de sa position gĂ©ographique et des divergences fiscales de ses voisins. Cela arrangeait bien tout le monde et on a mĂȘme appris qu'un ancien Premier ministre belge ĂŽ combien glorieux, Paul van Zeeland, avait usĂ© du procĂ©dĂ©... On peut s'Ă©tonner, d'ailleurs, que le train de Luxembourg, au dĂ©part de Bruxelles, soit si lent: les mauvais coups (pour la fiscalitĂ© locale) se commettent d'habitude le plus vite possible. Mais ne persiflons pas. Avec un grand renfort de roulement de tambours, une quarantaine de Grands MĂ©dias Internationaux viennent de redĂ©couvrir, mais avec tous les dĂ©tails, ce que tout le monde sait trĂšs bien au fond: la prospĂ©ritĂ© du Grand-DuchĂ© ne s'est faite, outre la dĂ©volution d'institutions europĂ©ennes (mais lĂ , c'est plutĂŽt Bruxelles qui a gagnĂ©, au point qu'aujourd'hui, Bruxelles est devenu synonyme d'Europe), que grĂące Ă  cette ingĂ©niĂ©rie fiscale qui aboutit Ă  ce que d'Ă©normes firmes mondiales fassent semblant d'ĂȘtre surtout et avant tout aussi luxembourgeoises que la friterie Joslet.alt

Clair obscur luxembourgeois. On ne sait pas ce qu'il y a dans la mallette... Photo (c) Jean Rebuffat

Le Grand Duché se défend en disant vite vite que d'un des arrangements comme ça tout le monde en fait et que de deux un effort énorme a déjà été fait sur le secret bancaire.

En effet. Mais les temps ont changĂ©. Les parachutes dorĂ©s et les mandats multiples, jadis, ne suscitaient l'ire que d'une extrĂȘme gauche que personne n'Ă©coutait nulle part. Aujourd'hui, transparence et puretĂ© sont les mamelles de la politique (probablement mĂȘme un peu trop, mais c'est une autre histoire).

Comment voulez-vous dans ces conditions que l'Europe regagne quelque crĂ©dit? Ah, si encore Jean-Claude Juncker assurait qu'il avait parfaitement perçu que sa place n'Ă©tait plus la mĂȘme et qu'il allait mettre la mĂȘme Ă©nergie et la mĂȘme intelligence Ă  harmoniser les fiscalitĂ©s europĂ©ennes qu'Ă  assurer la prospĂ©ritĂ© de son Grand DuchĂ©... Mais il a bien trop peur d'y perdre le crĂ©dit qu'il souffre d'avoir perdu.

Et dites-moi pourquoi je pense soudain à la raison qu'avait invoquée la Convention en rattachant la principauté de Bouillon à la République naissante, en 1795? Qu'un petit état enclavé deviendrait immanquablement le repaire de tous les brigands et le lieu de toutes les contrebandes.

 

AddThis Social Bookmark Button
 

Infolettre

A lire

Nous parrainons

Pour.Press

Sondage

Photos, au hasard ...

Menu général

Contenu

Je bouge, alors suivez-moi : EntreLignes
Twitter
You are here:

Pour toute information :


Logo Entre les Lignes

QRCode-ELL-Pt