Entre Les Lignes

La France coupée en deux (mais pas dans le sens habituel)

Jean Rebuffat

Un Français sur deux, ou presque, a estimĂ© inutile de se dĂ©ranger pour Ă©lire son dĂ©putĂ©. Je dis son parce que le système Ă©lectoral majoritaire Ă  deux tours fait qu'il n'y a jamais qu'un dĂ©putĂ© Ă  Ă©lire dans chaque circonscription et que ce fait n'est pas très mobilisateur. Il est temps de changer tout ça... Comment disait-il, encore ? Ah oui : le changement, c'est maintenant.


Face à la mairie de Nantes, où siégeait alors l’actuel Premier ministre, les fleurs annonçaient déjà, au printemps, la couleur de l’assemblée... © Jean Rebuffat

Le changement ? Depuis 31 ans, les socialistes n'avaient plus eu la majoritĂ© absolue, mais enfin, c'est du dĂ©jĂ  vu. Depuis 16 ans, les nĂ©o-fascistes n'avaient plus eu de dĂ©putĂ©, mais enfin, c'est du dĂ©jĂ  vu. Le modem est ratissĂ©, les cocos sont sortis, les verts sont rĂ©jouis, tout ça s'est dĂ©jĂ  vu. SĂ©golène Royal ou François Bayrou battus, ça s'est dĂ©jĂ  vu. GuĂ©ant non Ă©lu aussi, d'ailleurs. La droite dure de l'UMP est saccagĂ©e (bien fait pour elle) : Ă  courir derrière le diable, on perd et son âme et les Ă©lections.

SĂ©golène Royal, elle, a brĂ»lĂ© l'embargo de 20 heures en dĂ©clarant qu'elle Ă©tait battue, citant Victor Hugo et ayant remisĂ© ses larmes pour sortir les couteaux aiguisĂ©s de l'amertume. Oui, au fond, tout est normal : la vie politique reprend son cours. Mais peut-ĂŞtre que les vraies Ă©lections, ce dimanche, Ă©taient en Grèce ?

AddThis Social Bookmark Button
 

Infolettre

A lire

Nous parrainons

Pour.Press

Sondage

Photos, au hasard ...

Menu général

Contenu

Je bouge, alors suivez-moi : EntreLignes
Twitter
You are here:

Pour toute information :


Logo Entre les Lignes

QRCode-ELL-Pt