Entre Les Lignes

Laconismes

Toute influence est immorale.

Roger Avau

ÉLOGE DE LA MÉMOIRE

On diminue la taille des statues en s’éloignant, celle des hommes en s’approchant.

(Alphonse Karr, romancier et journaliste français, 1808-1890)

Regrette rien Photo © Michele Lajoux
Photo © Michele Lajoux

– Un jour j’ai demandé à ma mère ce qu’était un procrastinateur. Elle m’a répondu avec un grand sourire « Je te dirai ça demain…»

– L’amour est surmenage. (Violette Leduc)

– On leur supprime le latin, le grec et l’allemand pour leur donner à la place du Jamel Debbouze. (Pascal Bruckner)

– Le négativisme ambiant est tel qu’on cherche de l’espoir dans des mouvements inquiétants. (Jean Rebuffat)

– N’a-t-on jamais que le destin que l’on se forge pour soi-même ?

– Rien n’est plus triste qu’un best-seller qui ne se vend pas. (Jérôme Lindon)

– Ton pire ennemi est le cauchemar que j’ai fait de toi. (Jacques Albin)

– Chaque jour est une rencontre. (Kristeva-Sollers)

– Ne plus espérer afin d’éviter les déceptions.

– À toute heure ton absence m’accompagne.(Alejandro Jodorowsky)

– Il y avait le jour, il y avait la nuit, il y avait l’inceste. (Mathilde Brasilier)

– Le meilleur moyen de s’endormir est de s’imaginer qu’il est l’heure de se lever.

– la fatigue de la matière immense au bord de l’infini. (José Galdo)

– Nous faisons chambre à part, nous allons manger chacun de notre côté, nous prenons nos vacances séparément. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour sauvegarder notre mariage. (Rodney Dangerfield)

– Frauder l’ennui. (Sean Hart)

– Ceux qui traitent les autres de fumier doivent donc être coutumier de son odeur.

– Parler à un con, c’est un peu comme se masturber avec une râpe à fromage : beaucoup de souffrance pour peu de résultat. (Pierre Desproges)

– L’obséquieux ne connaît aucune gêne à se montrer trusaire. (Karel Avski)

– Le changement d’heure, on avance, on recule, ça se passe très bien, on pourrait même le faire avec les années ! (Jean-Marie Gourio : Brèves de comptoir)

– Quelqu’un qui n’a pas de silence n’existe pas.

– L’écriture donne au sommeil tant d’images que nous y trouvons la vocation du dormeur. (Roland Counard)

– L’ami du matin peut devenir l’ennemi du soir. (Pascal)

– Aucune pensée n’est universelle. (Jean Baudrillard)

– Il y a des moments où l’on semble rester sur sa fin.

AddThis Social Bookmark Button
 

Infolettre

A lire

Nous parrainons

Pour.Press

Sondage

Photos, au hasard ...

Menu général

Contenu

Je bouge, alors suivez-moi : EntreLignes
Twitter
You are here:

Pour toute information :


Logo Entre les Lignes

QRCode-ELL-Pt